info du 11 mars 2014
Article mis en ligne le 11 mars 2014
dernière modification le 31 mars 2014
Imprimer logo imprimer

Tous en grève le 18 mars contre l’austérité !
Pour défendre la Sécurité sociale et son financement ● Pour nos emplois, l’augmentation des salaires et des pensions et les services publics ● Pour refuser le pacte de responsabilité
Face à la situation sociale vécue par les salariés du privé et du public, les privés d’emploi et les retraités de notre pays, les organisations syndicales ont la responsabilité de proposer des alternatives et d’organiser les mobilisations nécessaires pour obtenir des emplois stables, la reconnaissance des qualifications et des mesures urgentes en faveur de la protection sociale et de pouvoir d’achat.
Elles appellent salariés chômeurs et retraités à prendre toute leur place dans cette journée d’action tant sur leur lieu de travail que dans les territoires pour réorienter les choix économiques, sociaux et environnementaux du gouvernement.
La stagnation du SMIC, des salaires et le gel du point d’indice des fonctionnaires sont intolérables et handicapent gravement la relance économique. L’augmentation des salaires dans le public comme dans le privé est donc une priorité. [...] Lire la suite sur le tract intersyndical ci-joint.
Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires appellent les salarié-e-s, privé-e-s d’emploi et retraité-e-s de la Vienne à agir tous ensemble et à faire du 18 mars une journée de mobilisation massive et un premier succès en participant aux manifestations
Nous vous remercions de bien vouloir nous informer de ce qu’il en est dans vos écoles quant au suivi de cette grève.

Rythmes scolaires : rien n’est réglé !
Depuis un an les nombreuses grèves des enseignants avec les agents territoriaux, notamment en février, novembre et décembre 2013, ont exprimé le refus des personnels de voir le décret du 24 janvier 2013 sur les rythmes scolaires être mis en œuvre.
Aujourd’hui, quoiqu’en dise Vincent Peillon, rien n’est réglé pour les communes qui ont mis en œuvre la réforme en septembre 2013, celles qui devraient l’appliquer en 2014 ainsi que pour les personnels enseignant-e-s et non enseignant-e-s qui la subissent. Lire la suite sur le site de notre fédération.

État des lieux du sexisme dans l’éducation nationale
Le 8 mars est devenu, dans la plupart des médias, une journée lénifiante de "célébration de la femme". Non ! Le 8 mars est originellement une journée de lutte. Et de lutte des femmes.
Cette lutte est hélas toujours actuelle : les inégalités sexistes et l’oppression patriarcale, souvent minimisées voire déniées, sont toujours bel et bien présentes et multiformes. Inégalités professionnelles : écart de salaire, temps partiel subi et précarité accrue, inégale progression de carrière, inégale retraite. Inégalités domestiques : tâches encore dévolues aux femmes à 80%. Violences sexistes, verbales et physiques. Stéréotypes de genre et injonctions normatives faites aux femmes quant à leur corps, leur apparence, leur attitude.
Et dans l’Éducation Nationale ? Autant de sexisme qu’ailleurs !

Écarts de salaires et de retraite, une hiérarchie largement masculine, une féminisation de la profession, conséquence des stéréotypes de genre, harcèlement sexuel et propos sexistes... A lire le très intéressant état des lieux sur le site de la fédération Sud éducation fait à l’occasion de la journée de grève et de manifestation du 8 mars.

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir

Dans la même rubrique



puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce squelette puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2006-2019 © SUD EDUCATION 16 - Charente - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.77.12
Hébergeur : Ouvaton.Coop