Rapport de la Cour des comptes : faites ce que je dis, mais ne dites pas ce que je fais !
Article mis en ligne le 21 septembre 2015
dernière modification le 23 septembre 2015
Imprimer logo imprimer

La Cour des comptes, par la voix de son président, a rendu des avis sur les trop nombreux avantages dont jouiraient les fonctionnaires de base que nous sommes, sans oublier de mettre en avant le fait que nous ne travaillons pas assez ! Nous savons que traditionnellement, cette instance soi-disant indépendante, sert de caution aux gouvernements de tout poil pour justifier des réformes injustes, souvenons-nous des retraites !

Son président, Didier Migaud, pur produit de l’ENA, cumulard de la première heure, a été nommé président de la Cour des comptes en 2010 par Sarko, après avoir été encarté au PS et exercé des mandats sous cette étiquette pendant de nombreuses années : député de 1988 à 2010, président de la communauté d’agglo de Grenoble de 1995 à 2010, maire de 1995 à 2010 et président de la commission des finances de l’assemblée nationale, il va de soi qu’il est le mieux placé pour parler du pseudo gaspillage de l’argent public, ce même argent qui paie ses divers salaires tout au long de sa carrière.

Il oublie au passage de pointer du doigt les salaires, primes et avantages en nature des députés-es et sénateurs-rices, de parler de l’omerta autour de l’utilisation des fonds parlementaires ( 138 millions d’euros par an, une paille !) et du régime avantageux des retraites pour la plupart des parlementaires des deux assemblées.

Bien évidemment, rien sur la fraude fiscale et les cadeaux faits au patronat qui permettraient de financer le système social et de payer correctement celles et ceux qui travaillent au sein du service public.

Comme sur bien des sujets, il est bien plus aisé de stigmatiser une partie de la population pour apporter une soi-disant explication aux dérives des dépenses de l’Etat, sans donner les vraies explications et solutions qui permettraient de stopper la casse du système public.

C’est un des points sur lequel SUD Educ et Solidaires entendent lutter pour montrer qu’un juste partage des richesses est nécessaire pour poser les bases d’une société plus juste.

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir

Dans la même rubrique



puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce squelette puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2006-2019 © SUD EDUCATION 16 - Charente - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.77.12
Hébergeur : Ouvaton.Coop